Mouvement Cybergoth

Le Cybergoth  emprunte son look à la mode des animés manga, avec une vision futuriste parfois post-apocalyptique, souvent influencée par la musique électro-industrielle. Féru de chaussures à semelles compensées, de vêtements et d’accessoires – nombreux – en vinyle, il l’est aussi des extensions de cheveux, notamment des dreadlocks multicolores. Ce look est particulièrement adapté à l’ambiance des nightclubs gothiques anglais, où s’est répandue l’utilisation de peintures corporelles phosphorescentes et d’accessoires tels que plaques métalliques, plaques réfléchissantes ou fluorescentes, le plus populaire étant sans doute le glowstick, bâtonnet qui luit dans le noir et qui, l’éclairage ultraviolet aidant, permet des chorégraphies visuelles.

Sous influences de Gothic Lolita, Post punk, fétichiste et industriel. Souvent vêtu de noir et de couleurs fluo, le port d’accessoires flashy est commun. Pour les coiffures, aussi bien feminin que masculin, on retrouve des dreads synthétiques de toutes couleurs possibles avec parfois des rajouts de tuyaux, fils, scoubidou, tubes et la nuque peu être entièrement ou à moitié rasée. les chaussures sont souvent des Transformers (plate formes dont on peu rajouter les plaques métalliques avec des motifs (leopard, clou…)). On y retrouve parfois le port de masques (à gaz, médical,…), le maquillage est extravagant, les sourcils peuvent être épilés entièrement et refait au crayon, donnant forme à des formes prononcés ou sobres.

Free business joomla templates